pont2

En ce qui me concerne, de moins en moins de blogs que je suis au quo­ti­dien, mais quelques-uns aux­quels je reviens une fois dans la semaine, et sou­vent les week-ends. J’ai déjà pré­sen­té le SauteRhin sur Oeuvres ouvertes, dans le cadre d’une dis­sé­mi­na­tion consa­crée à un texte de Heiner Müller sur Woyzeck. Bernard Umbrecht écrit son blog (oui, bien envie de ne plus dire sur son blog, comme il est pos­sible à mes yeux d’être l’auteur d’un blog, comme on l’est d’un livre) depuis mars 2011, lire son pre­mier article Pour Ulrich Beck, l’industrie nucléaire fait de la pla­nète un labo­ra­toire. J’ai com­men­cé à lire Le SauteRhin début 2013, et j’ai relayé régu­liè­re­ment les nou­veau­tés, je recom­mande notam­ment la remar­quable série d’articles consa­crés à Georg Büchner, dans le cadre du bicen­te­naire de sa nais­sance.

Ce qui fait que ce tra­vail n’est pas sim­ple­ment celui d’un spé­cia­liste de la culture alle­mande, au sens uni­ver­si­taire du terme, c’est qu’il est constam­ment en lien avec l’actualité, c’est qu’il rend aus­si compte de voyages, de décou­vertes outre-Rhin, le web per­met­tant jus­te­ment cette pro­fon­deur de champ à la fois géo­gra­phique et per­son­nelle, à la dif­fé­rence des articles de recherche tra­di­tion­nels. Et en même temps la rigueur est tou­jours au ren­dez-vous. Merci à Bernard Umbrecht de com­po­ser semaine après semaine ce lieu de pas­sage entre les deux rives du Rhin.